Le jour de chance d’un grand pervers

Le grand pervers se balade dans la nature quand soudainement ses yeux tapent sur une belle sauvageonne. Il l’invite dans son appartement et la femelle le suit tranquillement. Une fois sur le lit le coquin l’embrasse avant d’ôter le soutien-gorge. Elle se laisse mordiller les tétons abondamment avant de se mettre à quatre pattes. Le coquin retire la culotte et fourre un doigt dans la moule toute chaude qui n’attend qu’à se faire défoncer.

0 views

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *